A George Sand

19ème siècle

Quant à laisser voir mon opinion personnelle sur les gens que je mets en scène, non, non, mille fois non ! Je ne m'en reconnais pas le droit. Si le lecteur ne tire pas d'un livre la moralité qui doit s'y trouver, c' est que le lecteur est un imbécile ou que le livre est faux au point de vue de l'exactitude. Car, du moment qu'une chose est vraie, elle est bonne. Les livres obscènes ne sont même immoraux que parce qu'ils manquent de vérité. ça ne se passe pas " comme ça " dans la vie. Et notez que j'exècre ce qu'on est convenu d'appeler le réalisme, bien qu' on m'en fasse un des pontifes. Arrangez tout cela !

(1876)

Gustave Flaubert